Soutenue par le Grand Avignon, la Ferme pilote de la Durette gérée par le GRAB (Groupe de Recherche en Agriculture Bio) développe des systèmes innovants de vergers maraîchers qui permettent de produire des fruits et légumes éco-responsables.

Explications avec Caroline d’Yvoire, chargée de mission au sein du GRAB.

 

Grand Avignon Mag : Quel est l'objectif de ce projet de ferme agroécologique ?

Caroline d’Yvoire : Face au constat que la production agricole est encore très dépendante des pesticides, le GRAB souhaite montrer sur la Ferme de la Durette, qu'il est possible - agronomiquement, économiquement et socialement - de produire des fruits et légumes dans des fermes biologiques très innovantes. La particularité de cette ferme, est d'être organisée en verger-maraîcher : les bandes maraichères de 10 m sont intercalées entre les rangs d'arbres fruitiers. Ce design agroforestier tranche avec celui des parcelles agricoles classiques, qui n'associent pas arbres fruitiers et légumes. L'objectif, en mélangeant ces deux types de productions dans la parcelle, est d'augmenter la diversité. Grâce à ce principe agroécologique et à la biodiversité, l'objectif de la Ferme est également de maîtriser au mieux les ravageurs (insectes nuisibles, champignons…), et ce, avec le moins de produits phytopharmaceutiques possibles.

 

G.A.M : Pourquoi une implantation sur la ceinture verte d'Avignon ?

C. d’Y. : Grâce à la mise à disposition d'un terrain par le Conseil départemental 84 et au soutien du Grand Avignon (qui a voté une subvention d’investissement pour ce projet), le GRAB a eu l'opportunité de concevoir la Ferme de la Durette dans l'agglomération avignonnaise.

C'est la volonté de rapprocher la production agricole des consommateurs qui a motivé l'installation de la ferme sur la ceinture verte d'Avignon. D'une part, cela permet de tisser des liens entre les agriculteurs engagés et des consommateurs soucieux de la qualité et de l'impact environnemental de leurs aliments. La vente directe ayant lieu à la ferme, les clients peuvent comprendre comment se déroule l'activité de la ferme au fil des saisons.  D'autre part, la ferme est située stratégiquement en face d’Agroparc, ce qui permet aux nombreuses personnes travaillant dans cette zone d'activité, d'acheter des fruits et légumes éco-responsables sans multiplier les déplacements automobiles.

Enfin, la Ferme de la Durette est à proximité d'un champ de captage d'eau potable. Par rapport à l'agriculture conventionnelle, l'agriculture biologique a fait ses preuves pour maintenir un bon niveau de qualité de l'eau. C'est très intéressant pour réduire les coûts de la dépollution qui sont payés par les collectivités et les contribuables.

 

G.A.M : Les habitants du Grand Avignon peuvent-ils s'approvisionner directement à la ferme ?

C. d’Y. : La ferme de la Durette a pleinement démarré son activité mi-2016. Les premiers fruits devraient être commercialisés d'ici 2 à 3 ans, le temps que les arbres fruitiers soient adultes. Les légumes sont vendus par le biais de commandes hebdomadaires, que les clients viennent chercher à la ferme. Pour passer commande, il suffit de s'inscrire auprès des agriculteurs (durette@zaclys.net). L'absence d'intermédiaires entre les agriculteurs et les consommateurs, maintient les prix à des niveaux accessibles au plus grand nombre.

 

Pour plus d'informations :

Ferme La Durette

1790, route de Marseille – 84000 Avignon

grab.fr/durette